L’invention de la réduction de bruit sans casque

Un dispositif de réduction de bruit active a été récemment inventé par des chercheurs australiens. Toutefois, cette création n’est pas destinée aux casques audio mais plutôt aux appui-tête dans lesquels elle sera intégrée. Le fonctionnement de ce système est basé sur des fréquences qui peuvent aller jusqu’à 6 kilohertz.

Une technique dédiée auparavant aux casque audio

Le système de réduction de bruit ne date pas d’aujourd’hui. En effet, sa création remonte à 1934 mais la technologie était jusque-là utilisée pour les casques audio. Ainsi, l’enregistrement du bruit ambiant par les microphones permettait au casque d’émettre un signal opposé. De ce fait, on obtenait une véritable ambiance silencieuse.
Par ailleurs, des chercheurs de l’université technologique de Sydney ont réinventé ce système de réduction de bruit mais cette fois ci, sans la nécessité de porter de casque. Il faut dire que le marché compte déjà des appuie-tête dotés de cette solution mais ceux-ci comptent de nombreux défauts. Et pour cause, leurs fréquences sont souvent trop basses et n’atteignent généralement que 1 KHz.
Ce souci de fréquence était facilement contourné par les casques avec leurs composants qui favorisaient une diminution du bruit passive pour les fréquences aiguës.

Une révolution dans la réduction du bruit

Afin d’assurer l’augmentation de la plage de fréquences intégrée, les inventeurs se sont servis d’un vibrométre laser. Celui-ci est lié à une membrane fine retrofléchissante placée au niveau de l’oreille. Ils ont pu ainsi évaluer le bruit ambiant avec une grande précision et agir en conséquence. De ce fait, le bruit est ainsi considérablement atténué entre 10 et 20 décibels sur des fréquences qui peuvent atteindre les 6 KHz.
Néanmoins, cette réduction du bruit demeure petite comparée à celle des casques audio qui peuvent aller jusqu’à 30 DB. De plus, le prix du vibrométre laser est très cher. Dans tous les cas, les chercheurs espèrent arriver à une réduction des coûts de production.